Cela arrive au moins une fois dans une vie : vous faites des emplettes et, en déballant vos achats, vous constatez qu’un antivol est resté sur un vêtement ou un accessoire. Comment réagir ? Voici les réponses.

Antivol oublié : une erreur régulière

Il existe de multiples raisons qui entraînent la présence involontaire d’un antivol après l’achat d’un article. Que ce soit les samedis après-midi bondés dans les magasins, la période des soldes, une inattention d’un vendeur ou la présence de deux antivols, cette mésaventure reste possible.

Une fois rentré chez vous, c’est la déception : vous ne pouvez évidemment pas porter ce pantalon ou ce haut affublés d’un antivol qui, parfois, en double le poids… Blague à part, vous n’avez d’autre choix que de retirer l’antivol. Mais est-il possible de l’enlever soi-même ? Au risque de vous décevoir, la réponse est non. Ciseaux, couteau, pince : tout ce que vous gagnerez, c’est un trou béant ou une tache indélébile. Dans le cas contraire, les antivols ne serviraient bien sûr à rien.

Antivol oublié : retour au magasin

Vous avez conservé votre ticket de caisse ? Dans ce cas, il est possible de retourner en boutique pour que l’antivol soit retiré en bonne et due forme. Le vendeur vérifiera les informations qui s’y trouvent avec les données de son stock. Pourquoi ? Afin de ne pas se retrouver devant un voleur qui a bel et bien acheté un article mais qui tente de resquiller sur un deuxième …

Bien évidemment, si vous habitez loin de l’endroit où vous l’avez acheté, vous pouvez apporter l’article dans une même enseigne plus proche. Si ce n’est pas possible non plus, vous devrez donc attendre d’y aller une prochaine fois… Sinon, votre vêtement ou accessoire risquent de rester dans votre placard, voire même d’être jetés, car vous serez aussi dans l’impossibilité de les donner.

Est-ce qu’une autre enseigne peut retirer l’antivol ?

Non ! Certes, les autres boutiques disposent d’un détacheur à antivol, il est donc techniquement possible de demander à un autre magasin de le retirer. Mais comment le vendeur pourrait-il savoir si ce produit vous appartient véritablement ? Il n’en a dans tous les cas pas le droit, devant uniquement s’occuper des produits venant de sa boutique.

De plus, si jamais le produit est volé, le vendeur et le magasin se retrouveraient complices du larcin. Même si la probabilité est faible, cela n’a aucun intérêt pour eux de vous aider.

Moralité, en cas d’oubli d’antivol, ne risquez rien et rapportez votre achat, avec votre ticket de caisse, en boutique. Encore mieux : vérifiez tout de suite en sortant du magasin que vos produits n’ont plus d’antivol, ce qui vous évitera de refaire le voyage.

Vous êtes gérant de boutique et vous connaissez des problématiques liées aux antivols ? Contactez Alrytech pour vous conseiller sur les meilleurs produits.