1. Solutions antivol Alrytech
  2.  → 
  3. Portiques antivols
  4.  → L’intelligence des systèmes antivol

Les systèmes antivol n’en finissent pas d’évoluer pour la sécurité des boutiques. Avec l’intelligence artificielle et d’autres innovations, il est désormais possible pour les enseignes et les magasins indépendants de limiter le vol, tout en préservant l’expérience client. Les entreprises de l’industrie technologique offrent par ailleurs de nouvelles perspectives pour anticiper les vols, et ainsi limiter les démarches et la démarque inconnue.

 

Aller au-delà de l’antivol

Vous connaissiez les systèmes à radio-fréquences (RF), électro-magnétiques (EM) et acousto-magnétiques. Mais les émetteurs d’ondes qui permettent aux portiques de déclencher une alarme ont aujourd’hui plus d’un tour dans leur sac.

Avec les antivols RFID, les étiquettes et macarons ne servent plus seulement à limiter les larcins, mais aussi à gérer son magasin. Elles contiennent en effet un nombre considérable d’informations sur le produit. Et plus encore, il suffit d’un lecteur compatible pour enregistrer l’ensemble de sa marchandise en stock et ainsi faire son inventaire très rapidement.

La technologie RFID facilite aussi la désactivation automatique des antivols. L’entreprise Checkpoint Systems, partenaire d’Alrytech, travaille à d’autres fonctionnalités inhérentes à la RFID. Le service Recherche et Développement étudie ainsi des zones dans les magasins « frictionless » où les antivols des marchandises seraient automatiquement activés ou désactivés en fonction du passage en caisse[1]. De cette façon, les clients y trouveraient un nouveau confort et gagneraient du temps en faisant leurs courses.

[1]

                   Source : https://www.lsa-conso.fr/prevenir-le-vol-en-magasin-ou-optimiser-l-experience-client-le-dilemme-a-49-milliards-d-euros-tribune,326881

 

Anticiper le vol pour l’éviter

D’autres technologies, plus si futuristes que cela désormais, permettront bientôt aux enseignes d’anticiper les comportements suspects et ainsi de suivre à la trace les « bonnes personnes », au lieu de s’attarder sur des clients qui n’ont rien à se reprocher.

Dans ce cadre, la vidéosurveillance, si elle est bien utilisée, est un système qui pourrait bientôt changer la problématique du vol à l’étalage. Pour cela, l’intelligence artificielle s’inscrit aussi dans la surveillance avec des caméras très sophistiquées. La bien nommée « vidéosurveillance intelligente », ou VSI, ou encore Détection analytique d’anormalités (DAA), est capable de mesurer les risques d’un comportement suspect et ainsi d’alerter les vendeurs en cas d’un doute suffisamment important.

La vidéosurveillance intelligente n’a en effet pas vocation à mettre des étiquettes sur les gens ou à les discriminer en fonction de leur physique. Au contraire, elle suit les déplacements des silhouettes uniquement dont l’attitude lui semble suspecte (arrêts fréquents et indécis devant le même rayon, regards de vérification, etc.). Cependant, la vidéosurveillance intelligente peut intervenir sur une personne en particulier, autrement dit quelqu’un qui aurait déjà fait parler de lui dans le magasin. Le système de reconnaissance faciale s’inscrit en effet comme un élément déterminant contre les vols commis par les mêmes personnes, mais elle doit être maniée avec des pincettes.

La vidéosurveillance intelligente offre par ailleurs une meilleure sécurité dans le magasin. Elle peut ainsi détecter automatiquement la présence d’un sac ou d’un objet suspect, et peut dès lors lancer une alerte. Hélas, les périodes d’attentats que l’on a connues supposent d’être particulièrement attentif aux objets délaissés. Avec une vidéosurveillance intelligente, ce rôle d’observation est amélioré, tout en faisant gagner du temps.

L’expérience client comme objectif des nouveaux systèmes antivol

C’est bien là que tendent les nouveautés en matière d’antivol et de détection : favoriser une expérience client qualitative avec un système adéquat. Les dispositifs antivol sont en effet vus par les consommateurs comme un élément perturbateur dans leur parcours client. Cela n’est pas forcément conscient, mais le fait de pouvoir tester un produit par exemple ou bien passer à la caisse et attendre que l’antivol soit désactivé, cela prend du temps. Toutes ces minutes mises bout à bout peuvent conduire le client à préférer les achats en ligne que ceux effectués en magasin, quitte à renvoyer le produit s’il ne convient pas.

Il est donc essentiel de leur apporter des solutions pour la protection des produits dont ils n’ont même pas idée, qui faciliteront leurs déambulations dans le magasin et leurs achats. Apple est par exemple une marque très attentive à l’expérience client, mais aussi à la sécurité de ses tables de démonstration en magasin. Pourtant celles-ci sont une tentation pour les voleurs. Or Apple ne veut pas empêcher ses clients de prendre en main un iPhone ou une tablette, tout en évitant qu’ils se sauvent avec le précieux objet. Ses actuels câbles ne semblent pas sûrs à 100 %. La marque à la pomme préparerait donc un nouveau système de câbles antivol plus performants[1], qui seraient aussi plus agréables pour les tests.

[1]

                   Source : https://www.iphon.fr/post/apple-veut-securiser-encore-plus-ses-apple-store

Les antivols du futur

L’intelligence des systèmes antivol actuel peut laisser supposer qu’il sera un jour possible de les rendre encore plus performants. Mais comment ? Ce sont avant tout les données récoltées durant toutes les années précédentes qui permettront aux entreprises, telles que les hypermarchés notamment, d’établir des dispositifs pour diminuer leur démarque inconnue.

Les petites comme les grandes enseignes pourront sans doute bénéficier d’innovations simples et d’un système efficace. Qui sait ? Il sera possible de placer dans les vêtements par exemple des traqueurs dont l’alarme se déclenchera non plus au portique antivol, mais directement si la personne ne retire pas le vêtement ou bien si elle le met dans son sac.

De même, les caisses automatiques seront équipées de détecteurs qui vérifieront de manière plus précise le contenu du panier d’achat, pour éviter les mauvais étiquetages, notamment pour les fruits et légumes.

Et aujourd’hui ?

Pour que votre système antivol fonctionne, il est essentiel que vous choisissiez une technologie de portiques antivol performante et qui soit compatible avec les antivols que vous intégrerez sur vos produits.

Il existe trois types de technologie de détection et d’alarme :

  • L’acousto-magnétique, AM
  • L’électro-magnétique, EM
  • La radio-fréquence, RF

Une technologie supplémentaire, la RFID permet de conjuguer l’alarme antivol et la gestion de données dans une seule et même étiquette. Cela accélérera votre inventaire notamment.

Au portique et aux antivols, vous devez ajouter des détacheurs ou des désactivateurs. Présents en caisse, ils permettent aux vendeurs de retirer les antivols des produits qui ont été payés. Plus les désactivateurs sont efficaces, plus le passage en caisse est rapide.

Tous les systèmes antivol ne se valent pas

Comme nous le disions au début, c’est la technologie RFID qui est aujourd’hui le système le plus efficace pour limiter le vol et faciliter en même temps l’organisation de sa boutique. En plus, les étiquettes RFID sont très bon marché et accessibles à tous les types de magasins. En effet, il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour utiliser dès aujourd’hui des outils antivol innovants.

Alrytech est une entreprise spécialisée dans la sécurité des lieux recevant du public et dans l’ensemble des systèmes antivol. Bénéficiez ainsi d’un conseil expert dans toutes les solutions de protection et faites installer un équipement sûr et performant.

Vous souhaitez en savoir plus sur les innovations en matière d’antivol pour votre magasin ? Contactez-nous dès aujourd’hui pour un premier échange et un devis afin de mettre en place un système antivol sur mesure.

  1. Solutions antivol Alrytech
  2.  → 
  3. Portiques antivols
  4.  → L’intelligence des systèmes antivol